Enygma 9.7 – Les Dominicains de Haute-Alsace – été 2017 Les Nuits 3D

Notes d’intention

Qui n’a jamais eu l’envie de pousser une porte défendue….quel mystère pourrait on y trouver ? Une femme à la tour, venue de loin, de nos souvenirs, peut-être celle la même que croise Verlaine dans son rêve familier ? Mais soudain notre imaginaire s’emballe. Ne serait-ce pas les bruits inquiétants d’une ville qui vibre et gronde. Et pourtant au loin, venue du désert, une voix s’élève et l’appel à la prière se fait entendre … Ange ou démon ? Passé ou futur ? Eau ou feu ? D’étapes en étapes, de chemins en traverses, chacun suivra le fil de son inspiration ou de son imagination. Car après tout, si l’Enigme restait entière, sous une nuit étoilée…. Anne Sadovska Avril 2017

Festival VAGAMONDES – La Filature, Scène Nationale – 10.01. 2017 mapping du hall d’accueil : Un balcon sur la mer

Notes d’intention

J’ai volontairement souhaité m’éloigner des images chocs que les médias nous assènent tous les jours. Je suis partie chercher du côté de la poésie sans édulcorer les situations et le quotidien de ce monde d’aujourd’hui auquel nous appartenons tous. La mer Méditerranée, fil conducteur de cette édition. Mer (mère) nourricière, si belle mais si meurtrière. Accompagnée de ses arbres devenus symboles des terres où ils ont leurs racines : cèdres, oliviers, baobabs… Nous voyagerons du Sénégal à Jérusalem, du Caire à Istanbul, en passant par Cadix, au gré de l’Orient Express ou d’embarcations de fortune. Décors mouvants, discrets ou fascinants, les murs du hall de La Filature chaque soir vont se parer de couleurs, d’images, de formes et de mouvements. Et chaque spectateur ou passant pourra s’arrêter, rêver, être interpellé ou bien simplement circuler selon son envie ou son humeur. La mer du milieu des terres appartient à toutes et tous, et surtout à celles et ceux qui veulent bien la regarder.

ICEBERG – Cloitre des Dominicains de haute-Alsace 04.12.2016

Notes d’Intention

Très beau travail de la céramiste Camille Tréhout. Des icebergs flottants sur la pelouse d’un cloître magique, posés de ci-delà ….. avec la musique envoutante et givrée de Vincent Villius qui nous entraîne dans un monde arctique lointain et déserté. Déserté ? Pas si sûr. Des ours blancs, des manchots y vivent mais chaque jour sont de plus en plus menacés par le réchauffement climatique et la fonte des icebergs. Autour de nous, une même représentation d’un iceberg majestueux, flottant au gré de la musique et du vent, en mutation et transformation perpétuelle. Une prise de conscience collective et un brin d’espoir pour l’année à venir

TANGO SEASON – Cloitre des Dominicains de Haute-Alsace – 17.06.2016

COLD SONG – Cloitre des Dominicains de Haute-Alsace – 12.2015

Notes d’intention

La création musicale de Vincent Villuis sur laquelle je travail s'appuie sur magnifique Cold Song de Purcell, écrit en 1691 et immortalisé par la version de Klaus Nomi en 1982. J'ai souhaité entraîner le spectateur dans un voyage imaginaire au Pays des Rêves et du froid de l'hiver. Le Roi Arthur, opéra dont l'air est extrait, n'est pas loin ainsi que les visions futuristes des dessinateurs de bandes dessinées d'aujourd'hui. Un pays de rêves, un pays de neige et d’ailleurs.... Le paysage se dessine, féérique, avec des cristaux de neige et des boules de Noël qui volent dans les airs. Au loin, on creuse la montagne et les éclats qui en sortent sont comme des milliers de pierres précieuses. On voit passer en ombre chinoise, indifférents, des animaux des grands froids qui ne s’arrêtent pas. L’entrée d’un tunnel s’ouvre à nous, et nous nous enfonçons dans un monde extraordinaire. Une salle de machines, grandes roues et pistons en action. Les murs tournent sur eux-mêmes, parés d’étoffes multicolores et changeantes…Les pistes se brouillent. Nous arrivons dans une salle qui semble être une salle du Trône. Nous sommes au Pays de l'imaginaire, de l’Impossible, au Pays bleu de la Reine des Neiges. Les murs du château sont de glaces, nous nous approchons du trône et la Reine, surgissant de nulle part, apparaît dans ses vêtements d’apparats. Des paysages défilent sous nos yeux, au rythme du galop des chevaux. Fascinés, hypnotisés par les murs qui vacillent et la musique qui vibre au plus profond de nous, tout se mêle dans un feu d'artifice de lignes, de formes et de couleurs. Tout se brouille, puis tout s'apaise, et le paysage du début du voyage réapparait, doucement sans que nous ne nous en soyons rendu compte.... Un sapin s’élève, puis un second, un troisième … et les boules de Noël qui volent dans les airs se posent sur eux. Pays imaginaire, pays de Rêves, pays du froid. La Reine des Neiges au loin réapparaît….

FILATURE GAST – Issenheim – 12.06.13